BLOG

Impact des mémoires cellulaires dans nos vies (1/2)

Cet article n’est que le fruit de mes observations et expériences.

Nos comportements prennent leurs racines dans les premières années de notre vie. Ils vont évoluer tout au long de notre enfance et adolescence, influencés et forgés par les expériences que nous vivons et les divers apprentissages que nous faisons.

En effet, nos expériences et nos apprentissages vont générer en nous des croyances et des émotions qui vont s’inscrire dans les cellules de notre corps. C’est ce qu’on appelle les mémoires cellulaires. Ces mémoires cellulaires sont autant de programmes qui vont déterminer nos pensées, nos façons d’agir et de réagir ; ils vont façonner nos comportements. A l’âge adulte, la grande majorité de nos paramètres de fonctionnements sont déjà en place. Très souvent, nous les reproduisons indéfiniment sans vraiment en avoir conscience car c’est « ce que nous sommes » ; c’est la façon dont nous nous sommes construits.

Lorsque nous vivons des expériences difficiles ou quand nous subissons divers traumatismes, nous aurons tendance à refouler les émotions négatives générées et ces dernières vont donc aller constituer des mémoires cellulaires qui vont créer des blocages énergétiques et ainsi limiter la circulation d’énergie dans notre corps. Parfois ces mémoires cellulaires peuvent provoquer un mal-être voire des douleurs et même des maladies. De plus, comme indiqué dans le paragraphe précédent, nos comportements et plus largement, nos schémas de fonctionnement induits par ces mémoires-là, peuvent nous amener indéfiniment des expériences de vies difficiles voire négatives.

Un autre aspect à prendre en compte est la notion de vibrations. Une vibration est l’énergie que l’on dégage. Elle est déterminée par nos programmes internes inconscients. Une vibration peut être positive ou négative, voire neutre. Donc si les paramètres de fonctionnements que nous avons mis en place sont négatifs (on est malheureux, on se plaint, on est anxieux, on se sent victime, etc) nous allons émettre des vibrations basses et ce, même si nous pouvons être dans un état d’esprit positif à un instant T. Si au contraire nous sommes d’un naturel joyeux, heureux et consort, nous allons émettre des vibrations hautes. Il faut noter que ce sont les vibrations qui déterminent le type de situations que nous allons attirer à nous (loi d’attraction).

Donc le type de vibrations que nous allons émettre et qui sera capté par les autres (ceci est en grande partie inconscient), va dépendre de la nature de nos paramètres de fonctionnements qui eux-mêmes sont influencées pas nos mémoires cellulaires.

Par exemple une personne qui n’a pas été valorisée ; qui n’a pas reçu suffisamment d’amour ou qui a été dénigrée et rabaissée durant son enfance, va ressentir des émotions négatives telles que la tristesse, la colère, la peur, l’anxiété ou autre. De plus elle risque fort de développer un manque de confiance et d’estime de soi, entre autres, et cela aura des répercussions dans sa vie d’adulte, ses comportements et ses relations avec les autres. Toute son expérience de vie peut ainsi être affectée négativement. Cette personne risque de se replier sur elle-même, de se sentir inférieure et aux autres et de souffrir de solitude. Les vibrations qui vont émaner de cette personne ne seront pas hautes, par conséquent elle ne fera qu’attirer à elle, des situations ayant des vibrations alignées aux siennes. Donc des situations pas très glorieuses. Et ces situations vont générer de nouvelles émotions négatives, qui vont résonner avec les émotions anciennes enfouies dans ses cellules. De ce fait, la personne sera quasi en permanence dans un ressenti d’émotions négatives. Un cercle vicieux…

Très souvent les soins énergétiques attirent les personnes qui souhaitent changer leurs programmes internes dans le but d’améliorer leur expérience de vie.

Schémas répétitifs

Ou quand nous vivons le même type d’expériences difficiles, encore et encore.

Ces schémas répétitifs peuvent être assimilés à des situations négatives ou des épreuves. Quelle est la cause de tout ceci ? Quelle est la raison d’être des épreuves de notre vie ?

Quand on se trouve face à une situation difficile récurrente, on peut avoir tendance à penser qu’on est frappé d’une malédiction ou encore que le sort s’acharne sur nous. Il peut s’agir du fait de rencontrer le même type de partenaires amoureux toxiques par exemple, ou encore de tomber toujours sur des patrons ou des collègues difficiles ou même avoir le même type de problèmes relationnelles avec diverses personnes, etc. On va essayer de corriger ou d’améliorer la situation sans succès. On va changer de service au travail mais on se retrouvera encore dans un service à « problèmes ». On va essayer de rencontrer de nouvelles personnes pour tomber sur le bon ou la bonne mais on tombera encore sur quelqu’un de toxique. Et l’histoire se répètera.

Alors que faire ?

Mon expérience m’a amenée à la conclusion suivante : nous « subissons » des épreuves pour apprendre et évoluer. C’est pour nous aider qu’on nous présente ces épreuves, pour que nous puissions guérir nos blessures d’âme et nettoyer des choses afin d’évoluer vers la lumière. Tant que nous n’avons pas compris, les situations difficiles reviendront encore et encore !!!! La vie nous mettra toujours dans des situations où ces blessures s’exprimeront jusqu’à ce qu’on les soigne.

J’ai lu ici et là sur internet (je ne me rappelle pas les sources) : « l’âme s’incarne avec un objectif afin d’évoluer vers sa lumière. Pour cela elle va devoir subir des épreuves, régler des karmas à travers son parcours, des rencontres, des situations… », « avant notre incarnation sur terre, nous choisissons notre route mais si on se trompe, on nous le fait comprendre par des répétitions d’épreuves, de problèmes, de blocages… »

De mon point de vue, plutôt que d’accuser telle ou telle personne et la rendre responsable de nos problèmes, la première question à se poser quand on est face à une épreuve est : pourquoi on m’envoie cette situation difficile, cette épreuve ?

Ensuit il faut essayer d’y voir clair par rapport à soi : analyser ses réactions, ses comportements par rapport à cette situation. Est-ce que ça provoque une résonance ? Qu’est-ce que ça nous évoque ? Pourquoi on réagit de telle ou telle façon ? Qu’est-ce que ça nous fait au fond ?

Je l’ai dit dans un article, le bonheur se construit. Ça ne va pas se faire d’un coup de baguette magique.

Au boulot !!!!

Le développement personnel

Selon internet, le développement personnel est un ensemble de méthodes qui visent entre autres, à améliorer la connaissance de soi et la qualité de vie. Dans le développement personnel il y a une tonne d’outils. Je tire mon chapeau aux différents conférenciers qui vantent les mérites de telle ou telle méthode. Moi je ne pourrais pas mettre en avant un outil plus qu’un autre car de mon point de vue, le développement personnel est une question de synergie. Il n’existe pas une méthode plus efficace qu’une autre. C’est la mise en pratique conjointe de divers outils qui peut mener au bien-être et au bonheur. Je pense que pour arriver à évoluer, à atteindre les objectifs qu’on se fixe, on est appelé à utiliser beaucoup d’outils différents. Et tous, ont leur utilité dans notre cheminement, dans notre évolution. Il n’y en a pas un qui est plus important que l’autre. Il faut essayer, tester pour voir ce que ça nous apporte. Les outils que je vais proposer vont être d’une grande utilité mais il faut garder à l’esprit qu’il n’existe pas de recette miracle. Les méthodes de développement personnel ne font pas tout. Elles sont autant d’outils d’aide et de soutien. Cependant il faut garder à l’esprit que le bonheur se construit en permanence, entre questionnements, expérimentations et prises de conscience. Cela nécessite un travail sur soi, de tous les instants. Oui, installer le bonheur dans sa vie demande un travail constant, beaucoup de patience et de persévérance. Je suis heureuse de travailler sur moi tous les jours car ça vaut le coup ! Je préfère de loin, la joie à la tristesse. Comme Voltaire, j’ai choisi le bonheur.

Energie

Quand on dit qu’on est plein d’énergie, ça me fait penser à la vitalité, au dynamisme, à la force, à l’expression de la joie, au peps, au mouvement…

En règle générale, quand on parle de l’énergie du corps humain, on va surtout parler de l’aspect organique, physiologique et du fait que le corps puise son énergie dans l’alimentation et la respiration.

Mais de plus en plus, le monde occidental s’intéresse aussi à l’énergie du point de vue spirituel. C’est déjà le cas dans le monde oriental depuis des millénaires. Et cette énergie porte des noms différents selon les pays : chi, qi, prana, ki, etc.

Notre corps, en plus des os, de la chair, du sang, des organes et tout, fonctionne aussi grâce à un système sophistiqué de circulation d’énergie. Cette énergie circule dans notre corps, au même titre que le sang, mais dans des canaux spécifiques, pour alimenter le corps et lui permettre de fonctionner correctement.

Baisse d’énergie

Quelle que soit la nature de l’énergie, on parle souvent de baisse ou de manque d’énergie. Et dans ces cas, les personnes touchées ont perdu leur dynamisme, leur vitalité. La mollesse ou l’inertie s’installent ; on n’a en général pas la force de faire grand-chose.

En effet, dans la vie de tous les jours, on doit parfois faire face à des situations qui sont de vrais défis et qui peuvent entraîner une circulation réduite de l’énergie. Pourtant on ne s’arrête pas de respirer et malgré l’alimentation, on peut ressentir cette baisse d’énergie.

On va alors parler de blocages énergétiques.

Thérapie d’énergie intégrée

Et c’est là que va intervenir la thérapie d’énergie intégrée ou IET ® (Integrated Energy Therapy ®).

C’est une méthode de thérapie énergétique qui utilise 9 anges de la guérison, pour aider à  rééquilibrer la circulation de l’énergie, afin de permettre l’expression de la joie, du bien-être, de l’amour, etc.

Elle a été mise au point par un ingénieur américain, Stevan J. Thayer, dans les années 90.